19 décembre 2011

Le principe de la phytothérapie


La phytothérapie est certainement l'une des plus vieilles médecine au monde. Elle n'avait déjà aucun secret pour les anciens druides qui, bien avant Jésus-Christ, usaient de ses vertus contre tous les maux de l'époque. Bon nombre de médications sont depuis, issues de plantes, on pourrait citer la digitaline utilisée dans les traitements cardiaques qui est extraite de la même fleur de digitaline. L'allopathie on le constate, a pu s'inspirer de sa "bonne vieille concurrente", la phytotérapie, qui, un temps délaissée, connaît aujourd'hui un regain d'intérêt pour les adeptes des médecines naturelles.

Le principe de la phytothérapie

Avec la phytothérapie ou littéralement «soin par les plantes», on assiste à la renaissance de médecines naturelles, à titre préventif ou curatif, à base de gélules, décoctions et tisanes, composées de plantes médicinales aux principes actifs exerçant une action directe sur l'organisme. Le principe et l'efficacité de la phytothérapie sont basés sur l'interaction entre les multitudes de substances contenues dans chaque plante. Selon le principe de la phytothérapie, chaque plante contiendrait des propriétés propres à chaque type de mal. Les tisanes sembleraient posséder une action plus efficace sur l'organisme. Le traitement de phytothérapie peut-être complété de gélules qui sont plus faciles à utiliser dans la journée, pouvant être emportées partout.
 
gel_ail

Que soigne-t-on avec la phytothérapie ?

La phytothérapie au secours des maux du corps.
La phytothérapie peut être utilisée comme antiseptique pour guérir les bronchites, les rhumes, les angines ou la toux. La fleur de mauve aide à libérer les bronches. Contre une mauvaise circulation sanguine, la vigne rouge est toute indiquée. Pour améliorer la digestion, le radis noir ou l'artichaut stimuleront le foie et la vésicule biliaire devenus paresseux. La phytothérapie permettrait de diminuer la prise d'anti-inflammatoires et la consommation d'antalgiques classiques, on citera pour exemple l'utilisation de la reine des prés qui présente des vertus semblables à celles de l'aspirine.

La phytothérapie pour lutter contre les maux de l'esprit.

La phytothérapie traite aussi les maux de l'esprit. Bon nombre d'extraits de plantes sembleraient posséder des vertus contre le stress, la déprime, pour retrouver la mémoire, le sommeil. Ainsi on confère à l'aubépine des vertus anti stress et des propriétés sédatives, incitant au sommeil. Le tilleul ou la passiflore, pris en infusion, détendent, apaisent et préparent à une bonne nuit.

La liste des vertus de la phytothérapie est longue. On peut dire que la phytothérapie possède une action pour tous les besoins et sert à lutter contre tous les désagréments et tous les maux du quotidien. La phytothérapie aide à mincir, à rester belle, à reculer les effets du temps, combien de crèmes sont ainsi faite à base de plantes ! Utilisée correctement, la phytothérapie est une précieuse alliée, mais elle reste néanmoins une forme de médication qui n'est pas dénuée de risques. 

Les dangers de l'automédication en phytothérapie

Il ne faut pas se méprendre et penser que l'abus de plantes ou une utilisation de la phytothérapie à mauvais escient restent sans conséquences. Dans tous les cas, un conseil ou encadrement médical est préférable car l'automédication reste dangereuse. On citera l'exemple du millepertuis, utilisé en tant qu'antidépresseur qui semblerait provoquer des interactions dangereuses avec certains autres médicaments. Son usage reste à l'heure actuelle très encadré. En règle générale, il est bon avant toute cure de phytothérapie, de demander l'avis d'un professionnel de santé (pharmacien, médecin) ou d'un herboriste sérieux. Un professionnel au vu des antécédents du patient, de ses goûts, de ses allergies éventuelles, déterminera le meilleur traitement de phytothérapie à prescrire. 
 

Posté par commercenature à 19:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Le principe de la phytothérapie

Nouveau commentaire